Nicolas Moula sera-t’il le maire de Lamorlaye ?

Nicolas Moula (SE) est arrivé en tête du second tour des élections municipales avec… 19 voix d’avance. Sa victoire étriquée est remise en cause.

Jean Combelle et Martine MahautC’est un scrutin qui, ce dimanche, aurait dû ramener le calme et la sérénité à Lamorlaye. Mais l’objectif est manqué. Avec une participation de 44,43 % — en légère hausse par rapport au premier tour —, l’élection a livré le vainqueur de cette quadrangulaire. Comme au premier tour, Nicolas Moula est arrivé en tête. Mais avec seulement 19 voix d’avance sur Eric Drumont (UDI), qui a recueilli 30,74 % des votes, la victoire ne lui confère pas une légitimité incontestable.

« Je pensais avoir la capacité de rassembler davantage », concède le vainqueur de la soirée. Au vu de la faible avance, un recomptage a eu lieu à partir des procès-verbaux du dépouillement, en présence des quatre candidats de ce second tour. Il ne changera pas les chiffres annoncés une heure avant.

Mais les adversaires de Nicolas Moula ont d’autres arguments à faire valoir. « Au regard de la manière dont s’est déroulé ce scrutin, nous nous réservons le droit de déposer un recours, annonce Martine Mahaut (DVD), arrivée en 3e position avec un score de 25,74 %. Nous avons constaté un certain nombre d’irrégularités au cours de la journée. Si tout s’était passé normalement, nous aurions accepté la défaite avec Eric Drumont, nous ne sommes pas revanchards. »

Des photos des listes d’émargement ?Plusieurs témoins affirment avoir vu Nicolas Moula et certains de ses colistiers prendre des photos des listes d’émargement dans les bureaux de vote et être allé téléphoner à des personnes qui n’avaient pas encore voté.

Des faits niés en bloc par le chef de file de la liste Le Bon Sens pour Lamorlaye. « Je réfute totalement ces allégations, certains ont la défaite amère. Je m’attendais à une élection difficile mais je ne m’attendais pas à ce genre d’accusation. Si j’étais arrivé 2e ou 3e, je me serais volontiers rangé derrière le vainqueur. Visiblement, tout le monde n’est pas dans le même état d’esprit. »

Eric Drumont a préféré ne faire aucun commentaire tandis que la candidate d’En Marche !, Marie-Paule Donsimoni, créditée de 12,26 %, ne cachait pas son désarroi. « Un recours ? Ce sera sans moi. Les habitants en ont assez de ces polémiques. »

Nicolas Moula devrait donc devenir maire, sa liste emportant 20 des 29 sièges en jeu, Martine Mahaut et Eric Drumont auront 4 sièges chacun et Marie-Paule Donsimoni siégera seule dans le nouveau conseil.

La question est de savoir combien de temps durera cette nouvelle assemblée alors qu’un recours devant le tribunal administratif pourrait annuler cette élection. Au grand dam d’électeurs repartis abasourdis et consternés par ce énième épisode du feuilleton municipal de Lamorlaye.

Source leparisien.fr

Vivre A Lamorlaye

Assemblée informelle indépendante de gens libres et de bonnes mœurs œuvrant sans complexes pour le bien être local à Lamorlaye. Organisatrice de la pétition contre l'implantation à Lamorlaye de l'usine de méthanisation qui a collationné 1500 pétitionnaires majeurs qui ont donné leurs Noms, Prénoms, Signatures soit plus que l'électorat de l'actuelle liste des conseillers municipaux.