Lamorlaye provoque un nouveau conseil communautaire dans l’Aire cantilienne

Aire Cantilienne CCAC

Avec la nouvelle élection du maire de Lamorlaye et le départ d’Eric Woerth de la mairie de Chantilly, l’intercommunalité composée également de Gouvieux doit se recomposer. Comme l’a indiqué le préfet.

Les affaires de Lamorlaye ont bouleversé la vie de l’Aire cantilienne. Ces deux derniers dimanches, des élections anticipées partielles ont été organisées dans la commune de 9 000 habitants, à la suite de la démission du maire (DVD), Nicole Ladurelle. Dans le prolongement de cette élection – remportée par Nicolas Moula (SE) -, le préfet de l’Oise a annoncé que le conseil communautaire de l’Aire cantilienne (CCAC) devrait être recomposé après l’été.

Détentrice de 41 conseillers communautaires, la CCAC gère la collecte des déchets, les affaires de la petite enfance, le tourisme, et le développement économique, dont les activités hippiques, dans les onze communes de l’Aire.

Pour procéder au renouvellement du conseil communautaire, les conseils municipaux de chaque commune doivent procéder à l’élection de leurs nouveaux représentants communautaires. « Les répartitions des sièges ont été modifiées, précise le sous-préfet de Senlis, Francis Cloris. Chantilly, Lamorlaye et Gouvieux disposaient chacune de cinq sièges. Désormais, elles en posséderont huit. Donc elles devront procéder à de nouvelles élections. Mais ce n’est pas le cas pour toutes les villes ». A Coye-la-Forêt et La Chapelle-en-Serval, le nombre de siège n’étant pas modifié, aucune élection n’est à prévoir.

Une fois les conseillers communautaires élus, viendra le tour du président de la CCAC. « Il serait légitime que ce soit mon premier vice-président, le maire (LR) de Coye-la-Forêt, François Deshayes, annonce le président actuel et maire (LR) de Chantilly, Eric Woerth ». Réélu député, ce dernier laisse son fauteuil de maire, fin du cumul des mandats oblige.

Source : leparisien.fr

Vivre A Lamorlaye

Assemblée informelle indépendante de gens libres et de bonnes mœurs œuvrant sans complexes pour le bien être local à Lamorlaye. Organisatrice de la pétition contre l'implantation à Lamorlaye de l'usine de méthanisation qui a collationné 1500 pétitionnaires majeurs qui ont donné leurs Noms, Prénoms, Signatures soit plus que l'électorat de l'actuelle liste des conseillers municipaux.