NON A L’USINE DE METHANISATION A LAMORLAYE

Notre pétition est établie par des Morlacuméens soucieux de maintenir les caractéristiques de leur cadre de vie,
libres et de bonnes mœurs, également amis du riche et du pauvre, s’ils sont vertueux.

Les bonnes questions à se poser :

Pourquoi le vocable USINE, parfaitement approprié, est-il soigneusement évité  ?
Peut-être pour masquer les nuisances de cette usine.
Le bilan carbone de l'actuel compostage du fumier existe t'il ?
Le bilan carbone de la cogénération proposée existe t'il ?
Les bilans carbone de procédés alternatifs existent t'ils ?
La comparaison de ces bilans serait un bon outil d'évaluation de la valeur écologique de chacun des projets.
Quel est le rendement du méthaniseur seul ?
Nous l'estimons à 93%. Les 7% de pertes correspondent à son maintien à la température de fermentation.
Quel est le rendement des moteurs électrogènes ?
Nous l'estimons à 75%. Les 25% restant correspondent à des pertes par frottements, chaleur et transformations.
Quel est le rendement global de l'usine de méthanisation ?
Il est de 70%. Soit 30% de pertes à comparer avec d'autres solutions.
Ce qui fait plus de fumée que les camions de transport du fumier.
Que viennent faire les apports de déchets vert venant de LOISELEUR et les graisses de restauration ?
Le seul fumier équin ne permet pas la faisabilité de l'usine. D'où des apports non agricoles et d'autres hors C.C.A.C.
Quelle quantité de chaleur ira sur le réseau ?
Nous estimons à 3000 MWh, soit 150 000 € / an.
Montant insufisant pour amortir le réseau sur la durée d'une génération sans faire appel aux impôts et taxes locaux.
Ce réseau de chaleur répond-il aux critères de densité thermique de l'ADEME ?
Avec 3 kilomètre pour 3000 MWh, la réponse est NON.
La référence à l’Allemagne pour justifier de la technique cogénération n’est-elle pas abusive ?
L’électricité en Allemagne est produite avec émissions de CO2 importantes et variables, allant selon les compagnies, de 2,75 T de CO2/MWh pour Bewag, à 0,60 pour EnBW, en passant par 1,1 pour Eon et 1,8 pour RWE, tandis que la France produit le MWh à moins de 0,15 MWh pour EDF. Soit de 4 à 15 fois plus !
Le traitement des fumiers de cheval de la région est-il un problème d’intérêts privés comme la CUMA en atteste ou s’agit-il d’une affaire municipale ?
Les propriétaires de chevaux ne doivent-ils pas, comme tous citoyens assumer leurs déchets ?
Questions / Réponses précédentes
Sources
Edition spéciale du bulletin de la C.C.A.C.
Le document CUMA Sud Oise de janvier 2009
Les sites ADEME et MANICORE